Montmartre, ma jolie

Dominant la capitale du haut de sa butte, abritant peintres, musiciens et autres artistes, Montmartre est sans nul doute l’un des quartiers préférés des touristes. Symbole de la culture populaire par excellence, il est figé dans le temps, comme témoignant d’un Paris qui n’existe plus. Au pied de la butte, le petit carrousel fait tourner ses chevaux de bois, au son des morceaux qui sentent bon le rétro et l’orgue de barbarie. Comme un encouragement bienveillant pour gravir les nombreuses marches qui mènent en haut de la butte. Que la visite commence.

Montmartre-1

Du haut de la butte Montmartre

On vient à Montmartre pour se perdre dans le labyrinthe de ruelles, pour admirer la vue du sommet de la colline, ou pour découvrir le Sacré-Cœur qui règne avec sagesse sur son petit quartier. Et c’est la poésie qui nous prend : on ralentit le pas, on s’attarde sur les détails des maisons et des vitrines, on s’imprègne de l’air ambiant. On écoute ces drôles de personnages qui nous racontent les histoires du quartier. On a envie de se souvenir de chaque détail, de tout garder en mémoire. Alors on prend des photos.

montmartre2

Montmartre, terre d'artistes

Ici, le moderne côtoie l’ancien sans anachronisme. Le street art et les danseurs de rue deviennent les colporteurs de la liberté artistique si chère à la Butte. Et ils sont nombreux, les artistes qui se sont attardés dans ces rues, de Fréhel à Picasso, de Brassens à Dali. Ce curieux moustachu dont on peut admirer quelques 300 œuvres dans l'espace qui lui est dédié rue Poulbot.

Oui, il s'agit très probablement d'une vision édulcorée, dans laquelle il n'est pas question des boutiques de souvenirs racoleuses, des vendeurs à la sauvette et des nombreux touristes qui jonchent la butte. Mais n'en déplaise aux rabat-joie et à Charles Aznavour, Montmartre a ce je-ne-sais-quoi qui semble persister à l'invasion du temps.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.