3 bonnes raisons d’aller voir Cats au Théâtre Mogador

Depuis octobre dernier, les chats ont investi la scène de Mogador. Cats, la célèbre comédie musicale d'Andrew Lloyd Webber, charme le public parisien chaque soir, à tel point que les représentations sont prolongées jusqu'au 3 juillet prochain ! Si vous n'êtes pas encore allés les applaudir, il ne faut pas hésiter une seconde.

Cats est un spectacle original.

cats22_rvb

©http://www.catsthemusical.com/paris/

Adapter des poèmes sur les chats en comédie musicale était à l'origine une énorme prise de risque. Webber a d'ailleurs composé ce musical pour son propre plaisir, sans imaginer une seconde le succès qu'il rencontrerait ! Et pour cause, Cats est un véritable ovni dans le monde des spectacles musicaux.
D'abord, la scène se passe au beau milieu d'une décharge municipale, où les chats évoluent entre déchets ménagers et vieux vêtements. Drôle d'endroit pour un musical ! Ne vous étonnez pas si le lave-linge abandonné ou le soutien-gorge qui pend du balcon vous semblent étrangement imposants : tout est construit à l'échelle d'un chat !
Outre ces surprenants décors, Cats diffère de façon assez marquée des créations musicales françaises qui privilégient largement le chant aux performances de danse et de comédie. Certaines scènes du musical sont entièrement dédiées à la danse, où les chorégraphies s’enchaînent pendant plusieurs minutes sans qu'une parole ne soit clamée ou chantée. Un choix logique quand on incarne un chat dans toute sa souplesse et sa légèreté.
rgr

12828344_1149526865092038_7340900237162380363_o

©https://facebook.com/CatsLeMusical

Des artistes complets. Vraiment.

Préparez-vous à en prendre plein des yeux : Cats est un spectacle typiquement anglo-saxon, où le niveau artistique atteint des sommets et où la mise en scène voit les choses en grand. Si les artistes viennent de divers domaines, tenant chacun une spécialité pour la danse, le chant ou la comédie, il n'en restent pas moins très polyvalents. Tous maîtrisent avec une technique impressionnante ce double exercice de chant et de danse simultanés. Et c'est sans compter sur les performances de claquettes et d'acrobaties rondement menées qui rendent ce spectacle absolument complet. Parmi ces artistes, Axel Avarez incarne un époustouflant Mistoffelees (le Chat Magicien), Golan Yosef séduit les foules en Rum Tum Tugger (le Chat Rappeur), et Prisca Demarez inteprète à merveille Grizabella, star des chats déchue, qui hurle à la lune son désespoir dans la version française du titre "Memory".

De la légèreté à l'émotion

cats12_rvb

©http://www.catsthemusical.com/paris/

Ce qui différencie également Cats des autres spectacles, c'est son autodérision. Qu'ils se moquent gentiment de l'embonpoint de Bustopher Jones, ou qu'ils imitent leurs ennemis canins en enfilant des boites en cartons et des vieux chaussons, ces chats ne se prennent jamais au sérieux. Et c'est tant mieux ! Chacun y va de sa petite histoire, son petit vécu de chat, qu'il soit Rumpleteazer ou Chat Pharnaüm, nous faisant tantôt rire, tantôt pleurer.

Ainsi, on s'attache à ces artistes félidés, qui nous rappellent à la fois nos propres histoires, et celles de ces chats, paresseux ou joueurs, qui se sont déjà prélassés sur nos couettes et nos canapés.

Applaudissez-les jusq'au 3 juillet 3016, et découvrez Chimène Badi dans le rôle de Grizabella, du 28 avril au 3 juin.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.